Jeune Juliette

Genre : Comédie
Sortie le : 11/12/2019 (01H37)
Réalisateur : Anne Émond
Acteurs : Alexane Jamieson, Léanne Désilets, Robin Aubert…

Juliette est effrontée, malicieuse, un peu grosse et menteuse. Elle n’est pas vraiment populaire au collège, mais c’est pas grave : c’est tous des cons ! Juliette a 14 ans et elle croit en ses rêves. Pourtant, les dernières semaines de cours se montreront très agitées et vont bousculer ses certitudes sur l’amour, l’amitié et la famille…

Bande Annoncehttps://www.youtube.com/watch?v=4inJc5pFYjs



Critique

Par Mathieu Perrichet - posté le 26/11/2019

Feel Good & Cool Movie

Une fois n’est pas coutume. A l’occasion de son quatrième long métrage, la réalisatrice québécoise, Anne Émond, s’est essayée à la comédie. Et, grand bien lui en a pris car ce feel good teen movie / coming of age fait franchement plaisir à voir. Pour la faire courte, Jeune Juliette raconte ni plus, ni moins les tourments de l’adolescence. A travers le parcours d’une jeune lycéenne en surpoids, qui n’a pas froid aux yeux, qui ne se démonte pas face aux moqueries, la cinéaste dépeint avec justesse, finesse, tendresse et humour cette période charnière de la vie. Une période d’apprentissage et de construction où naissent les premiers émois amoureux, fleurissent les doutes, germent les interrogations. Les joies, les désirs, les craintes, les colères, les contrariétés, les désillusions, s’enlaçant dans un tourbillon pas toujours évident à gérer. Donnant lieu à une véritable confusion des sentiments. Au fil du film, c’est peu dire que l’on s’attache à cette jeune femme intelligente, drôle et touchante. Qui aura beau trébucher 9 fois, se rattrapera bon an mal an, 10 fois. Mais également aux autres personnages - souvent savoureux - qui l’entourent, tous très humains dans leur complexité, leur sensibilité. Et si Jeune Juliette traite finalement de sujet sérieux, comme la différence et son acceptation, le résultat se veut très cool, pop, pétillant et détonnant. Pour ne rien gâcher, au côté décomplexé, charmant, percutant, un peu déluré et jubilatoire de cette comédie revigorante, s’ajoute - pour nous autres Français - une dimension exotique due à l’accent québécois des comédiens. Synonyme d’un aller direct au beau milieu de la Belle Province. En clair, voilà un petit plaisir à ne pas bouder, car qu’on se le dise, ce film est crissement hot !

Mathieu Perrichet


A lire également